Faut-il un interrupteur pour une vmc

Question détaillée

Question posée le 23/03/2017 par Anonyme

Bonjour , une sté a posé chez nous une vmc simple flux et n'a pas mis d'interrupteur pour règler la vitesse ou bien l'arrêter totalement . Y-a-t-il une obligation législative en la matière car nous devons déménager et louer notre maison , nous souhaitons rester dans le cadre législatif . Qu'en est-il de la réglementation . merci d'avance . Cordialement . Sylvain HAMON

Signaler cette question

3 réponses d'expert

Réponse envoyée le 23/03/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
votre VMC doit être en fonctionnement permanent, donc pas possible de l'arrêter. Dans la cuisine, la bouche d'extraction a 2 vitesses de fonctionnement : une petite (par défaut) et une grande actionnée via un interrupteur et temporisée. La société qui vous a installée la VMC aurait du poser cet interrupteur, ou au moins en discuté avec vous (car il faut soit faire une saignée dans la paroi ou placer une goulotte pour faire passer le fil).
Il n'y a pas de risque au niveau réglementaire. Si les locataires cuisinent beaucoup, il faudra actionner la hotte de cuisine en plus pour évacuer la vapeur d'eau produite.
Cdlt

Signaler cette réponse
3

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 23/03/2017 par Banzaï

bonjour Sylvain
Contrairement à ce que qu'écrit Yves, une VMC n'a pas pour vocation à être en permanance en marche.
Perso je trouve cela débile quand on nous bassine les économies d'énergie. Avec les arrondis pour calculer de tête, laisser tourner 24h/24 un moteur de 100 W représente 1000 kWh (1 MWh) par an soit 1 TWh par million de consommateurs. L'heure d'été est censée nous faire économiser combien ? Ma seule tolérance serait si cette VMC était hydro réglable.
Donc un inter est bien utile pour éviter d'aller au tableau. De + elles sont souvent à 2 vitesses pour passer en mode accélérer lors d'utilisation spécifique.
Je ne sais si c'est légal ou pas, mais votre installateur a fait à minima !!!!
Par curiosité et pour le mettre dans la gêne, vérifier sur le net ou embalage si cette VMC est à 1 ou 2 vitesses ...
Cordialement

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 23/03/2017 par yves bouxirot

Bonsoir Jacky,
j'ai refais le calcul et je ne trouve pas la même chose :
30 W (certains moteurs basse consommation descendent même à 10 W)
x 24 h/jour x 365 = 263 kWh pour 1 année complète 24/24 365/365
A 15 cts le kWh, cela représente moins de 40 €/an.
La qualité de l'air dans les logements est primordiale et tenant compte que les débits de VMC (surtout hygroréglables) sont très réduits par rapport au taux de renouvellement acceptables, je pense que les 40 € investis dans l'électricité de la VMC sont incontournables (je ne prends pas en compte les pertes de chaleur par renouvellement d'air).
Ailleurs en Europe (Allemagne, Autriche, Europe du Nord), les VMC double flux tourne h24 avec un volume de 0.5 vol/h de renouvellement d'air (sachant qu'une double flux possède 2 ventilateurs).
Qu'n pensez-vous ?

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 24/03/2017 par Banzaï

bonjour Yves
J'ai pris 100 W (car 10 c'est vraiment très peu) pour des raisons de calcul mental. Nos calculs sont donc homogènes. Et ce n'est pas tant le cout individuel qui m'inquiète que le cout collectif en terme de kWh mobilisé.
Pour vous c'est du 0,3 TWh/an et millions de foyer... c'est toujours énorme.
Donc je milite pour une VMC hydro ou déconnectable. A quoi sert une VMC quand vous êtes absent ou lors des aérations d'été toutes portes et fenêtes ouvertes ?
Je vais aller à pêche de l'économie de l'horaire d'été.
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 24/03/2017 par Banzaï

Re bonjour
Donc l'économie heure d'été est de 440 GWh ou 0,44 TWh par an calculé aussi à 17 kWh par foyer et par an. Elle est estime à 330 GWh pour 2030 (évolution des équipements électriques). A comparer à vos 0,3 TWh pour seulement 1 000 000 de foyers ....
Donc à quoi sert de se polariser sur cette économie d'heure d'été si on l'a jette aussitôt par la fenêre ... et s'il n'y avait que cela !
Donc le jour où nos politiques considèreront que l'avenir de l'énergie n'est pas tant sur le renouvelable mais sur la baisse de la consommation ... nous aurons fait un pas de géant.
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 24/03/2017 par yves bouxirot

Tout à fait d'accord pour l'heure d'été. Par contre, pour la VMC, il faut un fonctionnement permanent pour assurer la qualité de l'air intérieur, qui est beaucoup plus pollué que l'air extérieur (mis à part les 3 mois d'été où on peut ouvrir les fenêtres). J'habite en Lorraine...

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 23/03/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,
votre VMC dois fonctionner en permanence et en principe il n'y a pas d'interrupteur pour l'arrêter.
En principe pour le chauffage gaz, c'est une VMC avec petite et grande vitesse non hygro et, pour le chauffage électrique la VMC est hygro, elle fait varier la section de passage de l'air au niveau des bouches.
Je met de plus en plus de VMC hygro sans distinction du chauffage donc, sans petite et grande vitesse.
Pour moi il n'y a pas de soucis au niveau de l'installation.

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !