Fermer

Aménagement intérieur

Comparatif des sols de salle de bain

Sommaire

  • Bien choisir son habillage de sol de salle de bain
  • Habillage des sols de salle de bain : les principaux matériaux utilisés
  • Prix et points de vente pour un habillage de sol de salle de bain
Sol en carrelage

Carrelage SDB

Sol en béton ciré

Sol béton ciré

Sol en parquet

Parquet SDB

Le sol de salle de bain peut être recouvert de matériaux très différents. Mais tous doivent obligatoirement être capables de résister à l'humidité, aux projections d'eau, comme aux taches. Autre impératif, l'habillage de sol pour salle de bain ne doit pas être glissant. Reste ensuite à choisir entre les nombreuses possibilités, en fonction de vos goûts et de votre budget.

Bien choisir son habillage de sol de salle de bain

Résistance et facilité de pose

Plusieurs critères sont à prendre en compte avant de choisir entre les différents types de sols de salle de bain :

  • La résistance à l'eau. Dans cette pièce où l'humidité règne en maître et où les projections d'eau sont courantes, l'imperméabilité du revêtement de sol est un critère de choix essentiel.
  • Le degré de glissance. Optez pour un revêtement antidérapant. Le classement PN détermine ainsi l'adhérence pieds nus, notant les revêtements de A à C, A étant le moins adhérent.
  • La résistance aux rayures et aux taches. C'est dans la salle de bain que l'on se débarrasse des saletés accumulées. C'est aussi là que peuvent s'accumuler les taches de produits cosmétiques (shampoing, crème). Pour une hygiène parfaite, le revêtement choisi doit donc non seulement être résistant, mais aussi facile à entretenir.
  • La facilité de pose. Ce critère est un important, particulièrement si vous n'êtes pas un bricoleur averti, sachant qu'un revêtement souple est généralement plus facile à poser.
  • Le style de la salle de bain. Le revêtement de sol devra se marier avec la décoration des murs, mais aussi avec les meubles. Le béton ciré, par exemple, s'accordera parfaitement avec une salle de bain moderne, alors qu'un parquet massif sublimera du mobilier et des sanitaires de style rustique.
  • Le budget. Le coût d'achat du revêtement de sol est à mettre en parallèle avec son éventuel coût de pose et sa durabilité.

Quel revêtement pour quel sol ?

Si vous souhaitez éviter d'avoir à ôter l'ancien revêtement de sol, sachez qu'il est tout à fait possible de poser un nouveau revêtement sur du parquet, du carrelage ou encore un sol vinyle ou plastique. Mais attention, une préparation peut s'imposer, à l'exemple d'un ragréage qui évitera par exemple que les joints du carrelage ne réapparaissent au fil du temps sous un sol en vinyle, et permettra également de combler de petites fissures et imperfections.

Habillage des sols de salle de bain : les principaux matériaux utilisés

Le carrelage

Le carrelage se décline en une grande variété d'aspects, de couleurs et bien sûr de matériaux, mais tous ne sont pas idéaux dans une salle de bain. Le plus adapté au sol de cette pièce est le grès cérame pleine masse, composé de grès pressé et vitrifié à haute température. Durable, imperméable, il est également très résistant aux rayures et aux taches. Disponible en de nombreuses couleurs et finitions, il permet aussi des effets de matière (bois, béton ou métal par exemple).

Le carreau de ciment

Très décoratif dans une salle de bain comme dans d'autres pièces de la maison, avec ses couleurs et ses motifs uniques, le carreau de ciment est fabriqué à partir de ciment blanc, d'eau, de poudre de marbre blanc, de sable et de pigments colorés, traditionnellement travaillés à la main.

S'il est très résistant et décoratif, il faut tenir compte de son épaisseur importante (16 mm) et de son poids (environ 35 kilos au m²). Il se pose donc impérativement sur un sol résistant, stable et plan (ancien carrelage ou chape de ciment). Il est particulièrement onéreux.

Le bois

Entre parquet massif et parquet contrecollé, le choix est vaste !

  • Onéreux et nécessitant un entretien régulier, le parquet massif  est composé d'une seule et même essence de bois noble (à choisir obligatoirement adaptée à un usage pour pièce humide). Il offre un cachet inimitable.
  • Le parquet contrecollé, constitué de deux ou trois couches de bois différentes, se rapproche en apparence du bois massif, mais est moins cher. Il se révèle en revanche moins résistant dans le temps.
  • Autre option, le bois exotique (teck, bambou, etc.), particulièrement adapté aux milieux humides. Son prix est élevé.

Le stratifié

Imitant le bois, le carrelage, la pierre ou encore le cuir, le stratifié est composé d'un parement en papier et résine et d'une âme en particules de bois ou fibres.

Résistant, facile à poser (y compris sur un autre revêtement) et d'un bon rapport qualité-prix, le modèle choisi doit impérativement être compatible avec des pièces humides. 

Le PVC

Le revêtement de sol en polychlorure de vinyle existe sous forme de lattes, de dalles ou de rouleaux. Peu onéreux et très fin, mais résistant à l'usure et au poinçonnement, il se pose sans problème et est facile à entretenir.

Il se décline en une large palette de couleurs et d'effets matière, et peut aussi imiter le bois, le carrelage, la pierre, le métal, le gazon, etc.

Le béton

Qu'il s'agisse de béton naturel (fabriqué à base de ciment, d'eau, de sable et d'adjuvants) ou de béton naturel (à base de résine), le béton est très tendance dans la salle de bain ; il peut être posé, sous forme de carreaux ou de dalles, ou coulé à la façon d'une chape de ciment.

De nombreux coloris et effets sont possibles (ciré, lissé, patiné, imitation bois, etc.). Son entretien est simple et son prix très variable, en fonction du type de béton et de la pose.

Les fibres végétales

Issues de matières naturelles, les fibres végétales donnent beaucoup de cachet à une salle de bain :

  • Le jonc de mer, issu de plantes aquatiques d'eau douce ou de mer, est idéal dans cette pièce, car il aime l'humidité. Il est imputrescible et très résistant à l'usure et aux taches.
  • Le sisal, issu de l'agave, une plante en provenance d'Amérique, est lui aussi très résistant et se décline en une large gamme de coloris.
  • Le coco, issu de la fibre qui recouvre la noix de coco, est durable, imputrescible et antibactérien. Il est très bon marché.
  • Le bambou prend, quant à lui, la forme d'un bois exotique. Il nécessite une pose flottante. 

Prix et points de vente pour un habillage de sol de salle de bain

Vous trouverez les matériaux d'habillage pour sols de salle de bain dans les magasins de bricolage, les enseignes spécialisées et sur Internet.

Pour ce qui est des tarifs observés dans le commerce, comptez :

  • pour du carrelage, de 20 € à plus de 100 € le m² selon les dimensions et finitions ;
  • pour des carreaux de ciment, de 60 € à plus de 150 € le m² pour des modèles à motifs ;
  • pour du bois massif, de 30 € à plus de 100 € le m² ;
  • pour du stratifié, de 10 € à plus de 50 € le m² ;
  • pour un revêtement de sol en PVC, de 10 € à plus de 25 € le m² pour des imitations bois ou métal ;
  • pour du béton, de 80 € à 200 € le m² en fonction du type de béton et de la pose ;
  • pour du jonc de mer, de 7 € à plus de 30 € le m² ;
  • pour du sisal, de 10 € à plus de 35 € le m² ;
  • pour du sol coco, de 5 € à plus de 20 € le m² ;
  • pour du bambou, de 20 € à plus de 50 € le m².

45 plans de salle de bain : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • 45 plans commentés pour vous inspirer
Télécharger mon guide
45 plans de salle de bain

Concevoir vos sols et vos murs avec un professionnel

Architectes d'intérieur

Vendeurs / Installateurs de salles de bain

Professionnels du carrelage et dallage

Professionnels des revêtements de murs et sols

5 Sols et murs