Sommaire

Le choix des matériaux influe non seulement sur l'aspect de la salle de bain, mais aussi sur sa durabilité, sa facilité d'entretien et bien sûr son prix. L'offre étant particulièrement vaste, nous avons récapitulé pour vous les principaux critères à prendre en compte, ainsi que les atouts et inconvénients de chaque matériau dans une salle de bain. Avec Ooreka, choisissez le matériau le plus adapté à vos besoins.

Les critères à prendre en compte pour bien choisir

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir entre les différents matériaux possibles pour votre salle de bain. Ces matériaux sont généralement utilisables aussi bien pour les sanitaires, le plan de vasque, les meubles, les murs et le sol (à l'exception notable du verre, non recommandé pour ce dernier).

  • La résistance à l'eau. Dans cette pièce où l'humidité règne en maître et où les projections d'eau sont courantes, l'imperméabilité est un critère de choix essentiel.
  • Le degré de glissance. Au sol, optez pour un revêtement antidérapant. Le classement PN détermine ainsi l'adhérence pieds nus, notant les revêtements de A à C, A étant le moins adhérent.
  • La résistance aux chocs, aux rayures et aux taches. Les revêtements et sanitaires de la salle de bain sont soumis à rude épreuve entre saletés, produits cosmétiques, etc.
  • La facilité d'entretien. Qu'il s'agisse d'un éventuel traitement imperméabilisant à réappliquer régulièrement ou de produits ménagers spécifiques à utiliser, mieux vaut connaître avec précision les contraintes d'entretien du matériau choisi.
  • Le style de la salle de bain. Les matériaux devront se marier avec la décoration et les meubles dans le style que vous souhaitez donner à la pièce : moderne ou rustique par exemple.
  • Le budget. Le coût d'achat du matériau est à mettre en parallèle avec son éventuel coût de pose et sa durabilité.

S'inspirer

Rubrique

Accéder à la rubrique Ooreka

 

Les matériaux les plus utilisés dans la salle de bain

La céramique

De la porcelaine à la faïence en passant par le grès et la terre cuite, la céramique est un matériau emblématique de la salle de bain.

Très résistante aux chocs comme aux rayures, aux taches, à la chaleur et aux produits agressifs, la céramique est aussi particulièrement facile à entretenir à l'eau savonneuse.

Elle peut cependant sembler froide au toucher ou sous les pieds. Au sol, elle devra être choisie antidérapante.

Son prix est très raisonnable en entrée de gamme : à partir de 15 €/m² pour du grès ou de la terre cuite, jusqu'à plus de 300 € pour de la porcelaine.

Lire l'article Ooreka

Le bois

Le bois se choisit parmi de nombreuses essences, entre les bois massifs européens qui doivent été traités pour résister à l'humidité (hêtre, Douglas, châtaignier, acacia, pin, chêne, charme, etc.), les bois exotiques (ipé, teck, iroko, merbau, etc.) et les panneaux bois (aggloméré, médium ou contreplaqué hydrofugé).

Naturel et chaleureux, le bois ne présentera pas la même résistance selon l'essence choisie, sachant que toutes sont sensibles aux rayures et aux impacts. Côté entretien, un produit de type huile, cire, saturateur ou autre doit être régulièrement appliqué.

Le prix ira de 30 € à plus de 150 €/m².

Lire l'article Ooreka

La pierre

La pierre peut être naturelle (marbre, granit, ardoise, quartzite, travertin, etc.) ou reconstituée. Elle est alors composée d'éléments naturels broyés, puis compactés par un liant comme le béton ou le ciment, avant d'être teintés et moulés pour leur conférer l'aspect d'une pierre naturelle.

La pierre est un matériau solide et durable. Naturelle, elle offre un joli aspect irrégulier et se patine avec le temps. Reconstituée, elle est non poreuse, contrairement à la pierre naturelle qui devra être protégée par un traitement hydrofuge, environ une fois par an. L'entretien quotidien se fait à l'eau savonneuse.

Attention, la pierre est lourde et plutôt réservée aux grandes salles de bain.

Si le prix de la pierre reconstituée est compris entre 15 € et 50 €/m², celui de la pierre naturelle va de 70 € à plus de 400 €/m².

Lire l'article Ooreka

Le béton

Le béton est constitué d'un mélange de ciment, d'eau, de granulats et éventuellement d'adjuvants tels des résines et des colorants. Il peut être brut, ciré, lissé ou encore teinté.

Résistant, durable et imperméable, hygiénique, le béton est applicable sur tous les types de support. Selon sa finition, il peut être antidérapant.

Attention, sa pose doit être rigoureuse et demande généralement d'avoir recours à un professionnel. Poreux, le béton doit être protégé par un hydrofuge ou un vernis par exemple. Au quotidien, il s'entretient avec un produit nettoyant doux.

Son prix est d'environ 50 €/m², produit de protection compris.

Lire l'article Ooreka

Les autres matériaux à découvrir pour la salle de bain

Le Corian®

Le Corian® est un matériau de synthèse, mélange de matière naturelle (la bauxite), de résines acryliques (ou de polyester) et de pigments.

Doux au toucher, le Corian® est résistant à l'usure, aux chocs, aux taches, aux UV, totalement imperméable et antibactérien. Il s'entretient également très facilement avec un peu d'eau savonneuse.

Il est cependant sensible aux fortes chaleurs, à certains produits chimiques et peut être rayé par des objets coupants.

Son prix est élevé : de 200 € à plus de 300 €/m².

Lire l'article Ooreka

Le verre

Dans la salle de bain, le verre prend la forme de verre trempé, de polycarbonate (un verre synthétique) ou de briques de verre, idéales pour monter une cloison transparente.

Étanche, hygiénique et résistant aux taches, le verre laisse passer la lumière tout en préservant l'intimité si vous optez pour une finition opaque ou en granité par exemple. Mais même trempé, le verre n'est pas incassable et craint les chocs.

Sa pose exige prudence et minutie. Son entretien doit être régulier, ne serait-ce que pour ôter les traces de doigts et de calcaire.

Le prix d'une paroi en verre trempé est compris entre 200 € et plus de 500 €.

Lire l'article Ooreka

La lave émaillée

Il s'agit d'une pierre d'origine éruptive ou magmatique, façonnée et recouverte de nombreuses couches d'émail, avant d'être cuite dans un four à très haute température.

La lave émaillée résiste aux températures extrêmes, aux chocs, aux rayures, aux agressions chimiques ou aux UV. Elle s'entretient simplement à l'eau savonneuse et ne craint pas les produits désinfectants comme l'eau de Javel.

Attention, au sol, elle peut être glissante. C'est aussi un matériau qui ne peut être retravaillé une fois installé

Son prix est élevé : de 400 €/m² à plus de 2 000 €/m².

Lire l'article Ooreka

Le tadelakt

Le tadelaktse compose d'un mélange de chaux, d'eau et de pigments naturels. Il peut être fabriqué par vos soins ou acheté prêt à l'emploi.

Remarquablement résistant à l'eau comme à l'humidité, écologique, hygiénique grâce aux vertus bactéricides et fongicides de la chaux, le tadelakt est applicable sur de nombreux types de supports, qu'il laisse respirer. Il nécessite un entretien avec de l'eau additionnée de savon noir, à renouveler environ tous les 6 mois.

Attention, son application délicate demande un vrai savoir-faire

Son prix est d'environ 40 €/m² si vous le posez vous même, de 150 € à plus de 200 €/m² s'il est appliqué par un professionnel.

Lire l'article Ooreka

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de la salle de bain. Ces professionnels pourront comprendre vos besoins et établir un devis gratuit. Ils pourront peut-être également vous faire bénéficier de la TVA à 5,5 %.

45 plans de salle de bain

45 plans de salle de bain : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • 45 plans commentés pour vous inspirer
Télécharger mon guide