Sommaire

  • Quel matériau choisir pour une fenêtre de salle de bain ?
  • Quel type d’ouverture choisir pour ma fenêtre de salle de bain ?
  • Et la sécurité ?
  • Les différents types de pose
  • Les différents classements et labels

Une fenêtre de salle de bain est une fenêtre avec des propriétés supplémentaires. En effet, elle doit être conçue pour résister à l’humidité, pour préserver l’intimité des habitants et ne pas encombrer l’espace lors de l’ouverture, la salle de bain étant généralement une pièce aux dimensions réduites. Ce sont donc autant de critères à prendre en compte au moment du choix.

Quel matériau choisir pour une fenêtre de salle de bain ?

Le PVC

Le PVC est le premier matériau recommandé pour les salles de bain. Il résiste parfaitement à l’humidité. Il est très isolant thermiquement et il ne s’altère pas dans le temps. Aucun entretien n'est nécessaire, à part un coup d’éponge pour le dépoussiérer. Il existe dans différents coloris dont des imitations bois. De plus, il est facile à poser en neuf comme en rénovation. Enfin c’est le matériau le moins onéreux.

L'aluminium

L’aluminium est durable dans le temps. Comme le PVC, il ne nécessite aucun entretien. Ce matériau se décline dans un très grand nombre de coloris. De plus, il offre des profilés plus fin que les autres matériaux, ce qui permet de faire entrer davantage de lumière dans la salle de bain. Il est plus cher que le PVC.

Le bois

Le bois est un matériau chaleureux, qui assure une excellente isolation à la fois thermique et acoustique. Il peut se peindre. Vous pouvez donc facilement changer la couleur de votre fenêtre. Mais le bois résiste moins bien à l’humidité que le PVC et l’aluminium. Pour un usage dans une salle d’eau, il doit donc avoir reçu un traitement hydrofuge spécifique.

Le mixte bois/aluminium

Le mixte bois/aluminium est un bon compromis : du bois à l’extérieur et de l’aluminium à l’intérieur. Ainsi, la fenêtre de salle de bain est bien isolante, personnalisable et nécessite moins d’entretien qu’une fenêtre entièrement en bois.

 

Quel type d’ouverture choisir pour ma fenêtre de salle de bain ?

Les différents types d'ouverture

Dans une salle de bain, on privilégie l’ouverture oscillo-battante. Cette semi-ouverture est peu encombrante et sert en même temps à aérer la pièce.

L’ouverture à la française (vers l’intérieur), à 1 ou 2 vantaux, encombre beaucoup l’espace et convient rarement à une pièce comme une salle de bain.

Les ouvertures coulissantes (d’un côté vers l’autre) ou à guillotine (de bas en haut) sont pratiques car la fenêtre n’empiète pas du tout sur l’espace lors de l’ouverture. Mais elles sont plus adaptées à des fenêtres de grandes dimensions. Elles sont donc rarement utilisées dans une salle de bain.

Un vitrage bien isolant

Quelle que soit la région où se trouve le logement et l’orientation de la salle de bain, le double vitrage est désormais la norme. Dans une région froide avec une orientation nord, on peut même poser du triple vitrage pour obtenir un meilleur confort thermique. Dans tous les cas, il convient de vérifier le classement de performance technique de la fenêtre : de A+ (excellente isolation) à F (isolation faible).

Dans une zone bruyante (près du métro, par exemple), un vitrage acoustique augmentera le confort de la salle de bain en diminuant les bruits extérieurs par deux, quatre voire plus avec un vitrage très performant acoustiquement.

Un vitrage qui préserve l’intimité

Naturellement, la fenêtre de la salle de bain doit préserver l’intimité de ses occupants. Pour cela, il existe des vitrages structurés : dépolis, sablés, granités… Le verre a alors été traité tout spécialement pour diminuer la transparence tout en continuant à laisser passer la lumière. Le vitrage structuré est compatible avec tous les matériaux (PVC, aluminium, bois, mixte) et de nombreux systèmes de sécurité.

Une alternative bon marché consiste à apposer un film pour vitrage sur la fenêtre pour occulter la vue. Mais sa mise en place n’est pas toujours aisée (des bulles d’air se forment lors de l’application). De plus, il a tendance à se décoller dans le temps en raison de l’humidité de la pièce.

Et la sécurité ?

Si votre salle de bain se situe au rez-de-chaussée ou qu’elle est facilement accessible (par un balcon adjacent, par exemple), un vitrage anti-effraction sera incontournable. Vous pouvez également doter la fenêtre de ferrures de sécurité et d’une poignée à clé. Vous pouvez aussi équiper la fenêtre d’un volet (électrique ou manuel) ou d’une grille pour en renforcer la sécurité.

Les différents types de pose

Comme pour une autre pièce, une fenêtre de salle de bain peut être posée de différentes façons :

Pose en rénovation

Bâti sain : la nouvelle fenêtre est alors posée sur l’ancien bâti. C’est simple et rapide. Aucun travail de maçonnerie n’est nécessaire.

Bâti dégradé : l’ancienne fenêtre est totalement déposée (ouvrant et dormant) et la nouvelle est posée à l’identique selon la configuration existante.

Pose en feuillure

C’est la configuration la plus courante dans des maisons anciennes avec des murs épais. La fenêtre, plus grande que le tableau de maçonnerie, est encastrée dans le bâti, au fond de la feuillure. Cette pose optimise la surface vitrée.

Pose en tunnel

La menuiserie est posée dans l'épaisseur du mur. C'est une pose courante dans les maisons anciennes en pierre ou à colombage, et qui est la règle dans les nouvelles constructions en bois ou en matériau monomur (type brique ou béton cellulaire).

Pose en applique

Au nu intérieur : la fenêtre est posée contre le mur intérieur avec des équerres métalliques. Cette solution est utilisée en neuf ou lors d'une grosse rénovation en même temps que l'isolation des murs par l'intérieur. L'ancien bâti est alors retiré.

Au nu extérieur : la fenêtre est  posée contre le mur extérieur avec des équerres métalliques. Cette solution est utilisée en neuf ou lors d'une grosse rénovation en même temps que l'isolation des murs par l'extérieur. Elle a l'avantage de supprimer les ponts thermiques.

Les différents classements et labels

Lors de la commande de votre fenêtre de salle de bains, vérifiez-en le classement AEV (air, eau et vent) et label Acotherm.

Le classement AEV

AEV indique le classement à indices croissants avec les performances :

  • A : indice de perméabilité à l’air, de A1 (faible) à A4 (renforcé).
  • E : indice d’étanchéité à l’eau, de E1 à E9.
  • V : Indice de résistance à la pression du vent, de V1 à V5.

Le label Acotherm

Le label Acotherm permet de connaître les performances des fenêtres par :

  • Leur isolation acoustique : classement AC, en dB(A) : de 1 à 4.
  • Leur isolation thermique : classement Th, en W/m²C : de 1 à 9.

45 plans de salle de bain : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • 45 plans commentés pour vous inspirer
Télécharger mon guide
45 plans de salle de bain

Aussi dans la rubrique :

Chauffage, ventilation, éclairage

Sommaire

Quel système de chauffage choisir pour sa salle de bain ?

Sèche-serviette Chauffage de salle de bain Radiateur de salle de bain

Comment bien ventiler sa salle de bain ?

Comment bien ventiler sa salle de bain Ventilation Ventilation naturelle

Comment bien choisir l'éclairage de sa salle de bain ?

Spots Eclairage Plafonnier et applique de salle de bain